bookmark
admin le 5 avril 2018

Le 17 mars, la dernière assemblée générale de la Ligue d’Alsace de Triathlon se tenait à Tomblaine. Dissoute, celle-ci a fusionné, dans une ambiance tendue, avec celles de Lorraine et Champagne-Ardenne dans la Ligue du Grand Est.
La dernière assemblée générale de la Ligue d’Alsace s’est donc tenue à Tomblaine. Après la présentation des différents rapports des commissions, qui ont montré une fois de plus le dynamisme alsacien, il était temps de passer à la dissolution de la Ligue et à l’adoption du traité de fusion avec les Ligues de Lorraine et de Champagne/Ardenne.

Après plusieurs semaines tendues, le président lorrain, ayant fortement mis en cause la gestion de la Ligue d’Alsace, la tentation était grande, du côté des clubs alsaciens, de faire capoter la fusion en refusant la dissolution de la Ligue d’Alsace.
Néanmoins, le sens des responsabilités a prévalu et les clubs ont validé la dissolution à l’unanimité. Denis Jaeger, ancien président et déjà présent à la création de la Ligue en 1986, avait d’ailleurs poussé dans ce sens lors de son intervention.
L’après-midi, se tenait l’assemblée générale entérinant la création de la Ligue Grand Est et surtout l’élection de son premier conseil d’administration.
Dans un souci d’unité, Bertrand Meyer, le président de la Ligue d’Alsace, avait proposé de monter une liste avec cinq membres issus de chaque ancienne Ligue. Cette louable intention n’a pas cependant trouvé d’écho du côté des deux autres Ligues, qui ont proposé une liste menée par le Thionvillois Jean-Paul Duthilleul et composée de douze Lorrains et de trois Champenois, en excluant totalement les clubs alsaciens. Cette opposition frontale entre deux visions du sport n’a pas aidé à un climat serein.
La loi du nombre aidant, les élections ont tourné en faveur de la liste Duthilleul – au sein de laquelle on retrouve trois membres du bureau exécutif fédéral – qui remporte douze sièges. La liste Meyer en obtient trois.

Opposition active et constructive

Frustrés mais pas abattus par la tournure prise par les événements, les clubs alsaciens présents et les trois membres élus (Fatima Kirchen – ASPTT Strasbourg Triathlon, Bertrand Meyer – Licence individuelle et Richard Bitsch – ASPTT Mulhouse Triathlon) ont décidé d’entrer dans une phase d’opposition active et constructive.
Les clubs alsaciens observeront le travail du conseil d’administration et se recentreront désormais sur une collaboration très poussée avec le Comité Départemental du Bas-Rhin de Triathlon et le Comité Départemental du Haut-Rhin de Triathlon, pour ne pas perdre le bénéfice du travail accompli par la Ligue d’Alsace au cours des dernières années.
Des contacts ont d’ailleurs déjà été pris avec les anciennes Ligues d’Alsace d’autres sports, et avec le monde politique, pour envisager des inter-départementalités entre les Comités 67 et 68 et ne pas perdre la spécificité et le dynamisme du sport alsacien.

Bertrand

Categorie: A la une

Laissez un commentaire

Prochains rendez-vous:

Décembre  2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
   
  1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31  
WPEC is proudly sponsored by
True Media Concepts